CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES MASCULINS 2eme PHASE POULE F

19 septembre CHORALE 78 / PONTOISE 50

Les minimes France ont commencé ce week-end le championnat par une belle victoire contre La Pontoise-Andrézieux sur le score net de 78 à 50.
L'équipe se présentait diminuée par l'absence de Simon Besson (malade) et Florian Chapuy (blessé). Emmenés par un remarquable chef d'orchestre (Baptiste Veluire), tous les garçons se sont mis au diapason et ont parfaitement joué la partition : belle défense, respect des consignes, alternance de jeu rapide et de jeu posé, bonne adresse y compris aux lancers francs. Ils ont de plus joué intelligemment en exploitant les faiblesses (du jour) de l'adversaire. Le collectif a bien fonctionné et la partie fut maîtrisée de bout en bout ; Q1 : 21-13 / Q2 : 22-14 / Q3 : 19-12 / Q4 : 16-11 .
Restons vigilants et modestes, ce scénario ne sera peut-être pas le même tous les dimanches ; prenons les matchs les uns après les autres avec sérieux, rigueur et envie, sans s'emballer.

26 septembre CHALON 82 / CHORALE 65

Les minimes France se sont inclinés nettement dimanche à Châlon / Saône sur le score de 82 à 65 face à une équipe de bon niveau adroite et combative. L'équipe était toujours privée de Florian Chapuy (et Timothée Marquis très diminué). Ils ont complètement raté le premier quart en encaissant un terrible 23-6 ; 17 points de différence qui seront les mêmes à la fin du match ; au bout de 7 minutes, (17-2) l'équipe n'avait toujours pas "décollé" : maladresse incroyable, défense passive, manque d'agressivité, beaucoup de pertes de balles et débordée en contre-attaque ; rien ne fonctionnait. Le second quart (24-18 pour nos joueurs) laissait entrevoir l'espoir de revenir dans la partie. Ils regagnaient les vestiaires sur un score raisonnable : 41-30 pour Châlon. Malheureusement l'adversaire reprenait le match en main et creusait le plus gros écart du match (62-41) à 2 minutes du terme de ce temps de jeu. (Q3 : 25-21 pour Châlon). Le quatrième quart ne changeait rien (Q4 : 16-14 pour Châlon) ; un léger mieux en fin de match permettait d'éviter la déroute et limiter l'écart à -17 ; finalement, vue la piètre prestation de l'équipe (surtout les lignes arrières), on peut dire qu'elle a évité le pire, prendre 30 points. Regardons le positif, à savoir un match tout à fait correct des "big men" ; heureusement qu'ils étaient là ! Dimanche prochain, match encore à l'extérieur, chez nos voisins du Stade Clermontois ; la partie s'annonce difficile face à une équipe qui est approximativement la sélection de la région d'Auvergne ; il va falloir "s'arracher" pour espérer vaincre, mais ce n'est pas impossible, il faut y croire.
 
P1010152bis.JPG
P1010158bis.JPG
P1010160bis.JPG

3 octobre STADE CLERMONTOIS 81 / CHORALE 63

Les minimes France se sont inclinés logiquement chez le leader le Stade Clermontois 75-54 ; ils ont rencontré une équipe de très bon niveau (physique, adresse, combativité, technique . . .) qui pratique un bon basket et une défense particulièrement hermétique ; elle possède en plus un joueur d'excellent niveau (26 points) qui nous a fait très "mal" ; cette équipe semble armée pour aller loin dans ce championnat de France. Nos garçons ne furent cependant pas humiliés et offrirent une bonne résistance et ainsi limitèrent les dégats. Mais l'écart sur ce match était trop important ; en première mi-temps notamment (43-28), les garçons ont souvent reculé face à la puissance et la maîtrise adverse ; en seconde mi-temps, ils ont bien résisté pour limiter l'écart à 6 points sur ce temps de jeu (32-26) ; mais le mal était fait.
Restons positifs et préparons avec sérieux d'autres matchs plus accessibles et pour ainsi rester dans la première moitié du classement.
Q1 : 16-25 / Q2 : 12-18 / Q3 : 17-18 / Q4 : 9-14 .

10 octobre CHORALE 80 / PRISSE--MACON 45

L'équipe minime France recevait ce week-end l'équipe de Prissé Macon et a remporté sa deuxième victoire de la saison (sur quatre matchs) sur le score de 80 à 45 ; nos adversaires du jour n'avaient pas encore remporté de victoire et c'est fort logiquement que les garçons ont remporté cette partie qu'ils ont dominée de bout en bout ; on notera la bonne rentrée de Florian Chapuy après un mois d'absence à cause d'une blessure ; par contre, son camarade Timothée Marquis attendra encore 15 jours pour finir de soigner ses genoux.
L'équipe développa globalement un bon basket, surtout en seconde mi-temps en alternant jeu intérieur et jeu extérieur. Il manque cependant encore du rythme pour développer plus de contre-attaques. Cette victoire fait du bien aussi bien pour le classement que pour le moral ; le match de dimanche prochain à Loire Sud semble déja déterminant pour la suite du championnat, même si une défaite n'est pas irréversible ; mais une victoire ferait le plus grand bien. Il faut continuer à travailler à l'entraînement et les progrès se confirmeront.

17 octobre LOIRE SUD 66 - CHORALE 61

Les minimes France se sont inclinés dimanche soir à Loire Sud dans un match qui était pourtant accessible : 66-61 .
C'est un match qu'ils auraient pu et du gagner ; mais le basket n'est pas une science exacte ; l'équipe était toujours privée de Timothée encore au repos pour une semaine. Le début du match est très équilibré ; le score évolue avec parité jusqu'à la huitième minute ( 14-15) où nos garçons auraient du faire un break significatif ; ils ratent un panier immanquable et sur la contre-attaque ils prennent un AND 1 ; résultat : au lieu de mener 22-14 l'adversaire revient à 17-20 à la fin de Q1 ; dommage ils auraient pu prendre le large ; cette action reflète bien l'ensemble du match ; ils ont des occasions pour distancer l'adversaire, mais ne les concrétisent pas.
Le deuxième quart part sur un faux rythme et beaucoup de balles sont perdues ce qui donne des paniers faciles à l'adversaire. Mais les garçons sont solidaires en défense et "vérouillent" Loîc Jouve leur meilleur joueur ; on atteint la mi-temps avec un avantage de six points : 39-33 (Q2 : 19-16). Le troisième quart sera très décevant : ils perdent sept balles de suite, défendent mal et restent "muets" pendant 3'45" ; c'est long ! ! ! Nos adversaires nous "collent" un 7-0 et reviennent dans le match. Les garçons finissent laborieusement ce quart en limitant "la casse" à -2 : 53-51 pour Loire Sud (Q3 : 20-12 pour LS) .
Le dernier quart sera un chassé-croisé jusqu'à 61 partout ; il reste 50 secondes à jouer ; une fois de plus les joueurs laissent "filer" un rebond cruciale que nos adversaires exploitent à merveille : 64-61 pour Loire Sud ; ils tentent alors le trois points de l'égalisation, en vain . . .
Quelle déception ; c'est vraiment un match qu'ils doivent gagner ; Que manque-il ? Il manque un esprit "guerrier", de la "gnac" pour grapiller des balles ; Les joueurs ont manqué trop de paniers faciles, perdu beaucoup trop de balles, abandonné trop de rebonds cruciaux ; et ainsi le match qu'ils devaient maîtriser se termine par une défaite.
La qualification pour le groupe A est encore possible ; mais on a grillé le seul joker que l'on avait. Il faut cependant rester combatif et solidaire pour les cinq matchs retours de la phase 1. bilan : deux victoires et trois défaites.
 

14 Novembre U.P.A.B. 48 / CHORALE 76

Les matchs retour reprenaient Dimanche avec le déplacement chez nos voisins ligériens de l'UNION PONTOISE ANDREZIEUX BASKET.
Il aura fallu attendre cette 6° journée (et premier match retour) de la phase 1 pour voir, enfin, l’équipe de LA CHORALE se présenter au complet.
Après un début de rencontre assez équilibré (8-10 après 6 minutes de jeu), les Choraliens emballaient la partie en s’appuyant sur une bonne défense, sérieuse et collective qui leur permettait de concrétiser en attaque par un 12 à 0 et d’atteindre la fin de la période avec 14 points d’avance. (Q.T. 1 : 8 à 22)
A la reprise, les Choraliens, bien en place défensivement continuaient une belle série de 21-0, à cheval sur les deux quart-temps (score : 8 à 31 après 3 min. dans le Q.T. 2). Les joueurs de l’U.P.A.B. tentaient de répliquer par deux jolis paniers primés mais l’écart était déjà conséquent et la Chorale gardait ses hôtes à distance, en portant l’écart à plus 26 (19 à 45) à l’approche de la mi-temps atteinte sur le score de 21 à 45. (Q.T. 2 : 13 à 23).
Un petit relâchement choralien anecdotique et la défense plus agressive des joueurs de l’U.P.A.B. dans le troisième quart-temps allait permettre aux joueurs locaux de s’octroyer le gain de la période (14 à 11) pour un score de 35 à 56.
Les Choraliens débutaient mieux dans l’ultime période et passaient, à leurs adversaires, un 10-2 (37 à 66 à la 35° minute). La fin de la rencontre allait offrir une opposition équilibrée mais l’essentiel était fait et c’est sur un tir primé que la Chorale allait clôturer la partie sur le score de 48 à 76 (Q.T. 4 : 13 à 20).
L’effectif plus étoffé pour cette rencontre a permis des rotations plus efficaces et de bonnes phases défensives, rampes de lancement de belles contre-attaques.
Notons une bonne présence au rebond favorisée par l’avantage de taille des Choraliens avec 47 prises (33 Rebonds défensifs et 14 rebonds offensifs) alors que le ratio « Interceptions/Balles perdues » est presque équilibré (17/19).
4 sur 14 à 3 points, 25 sur 54 à 2 points et 14 sur 26 aux lancers-francs avec 14 passes décisives.
Dans cette rencontre déroulée dans un bon esprit, savourons la belle victoire de l’équipe choraliennne qui présente un bilan équilibré avec trois victoires et trois défaites concédées chez les trois équipes en tête de la Poule L, avant le match de Dimanche 21/11/2010 à 13H15, à la Salle CARNOT, où les Minimes France accueilleront leurs homologues de CHALON SUR SAONE qui pointent actuellement seuls à la première place de la Poule après la défaite de CLERMONT chez la troisième équipe ligérienne de la Poule, l’UNION LOIRE SUD.
Une victoire espérée, relancerait l’équipe dans la course aux places qualificatives pour le Championnat A.
Venez nombreux les encourager.
P1010294.JPG
P1010296.JPG

Avant le match contre l'Union Pontoise Andrézieux Basket

Après le match contre l'Union Pontoise Andrézieux Basket

21 Novembre CHORALE 81 / CHALON 70

Les minimes France ont réalisé un excellent match ce dimanche et ont ainsi battu le co-leader ES Chalon sur Saône : 81-70.
Q1 : 24-19 - Q2 : 24-14 - Q3 : 09-20 - Q4 : 24-17 .
En analysant ces résultats, on constate que le troisième quart fut difficile à gérer ; heureusement que nos garçons n'ont pas "craqué" à cet instant déterminant et qu'ils finissent le match très fort.
L'équipe débute le match sur un bon tempo alternant le jeu intérieur, le jeu extérieur, et de belles contre-attaques. Les garçons sont concentrés, défendent fort, bien en jambes, et ne laissent pas l'adversaire développer son jeu rapide et bien construit. Le second quart sera de la même qualité avec toujours beaucoup d'intensité défensive et de réalisme en attaque. on atteint la mi-temps avec une avance assez confortable : 48-33 ; ces 15 points d'avance seront les bienvenus pour "absorber " la réaction adverse du troisième quart. En effet nos adversaires du jour se réveillent et prouvent à leur tour que leur position de leader n'est pas le fruit du hasard. Ils verrouillent la raquette en défendant en... zone , ce qui perturbe énormément nos garçons qui se figent et ne savent pas comment contourner cet obstacle de masse ; de plus ils sont mal-adroits à longue distance, ce qui donne beaucoup de munitions pour la contre-attaque adverse. L'équipe limite cependant les dégats en conservant 4 points d'avance à l'entame du quatrième quart : 57-53.
Le début de ce temps de jeu sera déterminant ; les garçons ne se découragent pas, résistent devant la furie adverse, arrachent des rebonds très importants aussi bien en défense qu'en attaque pour se donner des deuxièmes chances. Coach Jean-Michel décide d'une option "petits gabarits" ce qui va s'avérer payant ; les garçons "s'arrachent" sur tous les ballons et vont marquer alors 3 trois-points bien venus. L' E S Chalon plie et craque !
Il faut féliciter les 10 joueurs ; chacun a bien joué dans son registre (points, rebonds, défense, soutien, etc . . .) ; quand un joueur sortait pour souffler, son remplaçant faisait du bon boulot et soulageait ainsi les copains ; du bon travail d'équipe avec beaucoup d'envie et beaucoup d'énergie, beaucoup de solidarité. Les portes de la qualification pour le groupe A ne sont pas fermées. il faut continuer avec la même envie et encore travailler à l'entraînement pour progresser.
 

28 Novembre CHORALE 85 / CLERMONT 68

La fin des matchs de la première phase nous réserve beaucoup de suspens ; en effet les garçons ne lâchent rien et se sont imposés contre le Stade Clermontois (autre co-leader avec Chalon et LOIRE-SUD) 85-68 ; c'est une très bonne surprise et tout est encore possible pour la qualification dans le groupe A ; qui , du Stade Clermontois - Chalon - Loire-Sud - Chorale va lâcher le premier ? Tout va se jouer sans doute dans quinze jours pour le dernier match de cette phase dans un "mouchoir de poche" (sans doute au point-average). Ces quatre équipes sont vraiment très proches, et l'une d'entre elles restera sur le quai.
Les garçons ont encore montré un visage très séduisant ; pourtant la journée ne se présentait pas très bien ; en effet, Jean-Mael Daresse malade restait au lit et Lucas Charvolin blessé au genou n'a pu jouer que sur une jambe (et il l'a bien fait !) ; mais les garçons sont restés très solidaires pour aller chercher la victoire.
Le début de la rencontre est très équilibrée ; puis Clermont prend l'ascendant ; l'équipe est fébrile en défense, joue en marchant et ne prend aucun rebond (11-16) . Progressivement l'équipe revient dans le match en jouant plus vite assurant les rebonds défensifs et en défendant fort ; elle passe un 12-2 en 3mn ce qui permet d'atteindre le premier quart avec +5 (Q1 : 23-18).
Le second quart sera exceptionnel : énorme défense, jeu très rapide et grosse adresse ; les garçons étouffent Clermont qui encaisse un sévère 29-12 (Q2 : 29-12) ; ils arrivent même à verrouiller le meilleur joueur Clermontois qui joue sur une autre planète, mais très individualiste (35 pts tout de même !). On atteint la mi-temps sur le score 52-30 ; c'est inespéré ! ! !
Le troisième quart sera très tendu et donc la qualité du jeu s'en ressent. Il faudra attendre près de 3mn pour voir nos Choraliens trouver la mire et accentuer l'avance par un sérieux 9-0 et atteindre le plus gros écart du match à la 28ème minute : 66-36. (Q3 : 16-9)
Le quatrième quart sera Clermontois ; les garçons fatigués défendent mal, ratent beaucoup de paniers faciles et voient leur adversaire revenir à -13 ; heureusement, la fin est meilleure et la victoire se dessine nettement : 85-68 (Q4 : 17-29).
C'est une très belle victoire collective avec une grosse envie, beaucoup d'énergie et de disponibilité pour les copains ; une fois de plus les garçons ont joué juste dans leur registre, chacun faisant bien ce qu'il sait faire.
Il faut continuer sur cette voie, bien "bosser" à l'entraînement, garder cette dynamique et conclure par deux victoires sur les deux derniers matchs ; c'est possible, ils vont le FAIRE ! ! !

5 décembre PRISSE 49 / CHORALE 111

L'équipe minimes France s'est imposée facilement chez le dernier Prissé-Mâcon : 111-49. Les garçons ont réalisé un match sérieux sans tomber dans la facilité et en respectant leur adversaire.
Le début du match est bien engagé pour mener rapidement de 10 points : 19-9 ; puis brutalement c'est le "trou" : plus de défense, beaucoup de lancers ratés et l'adversaire revient en fin de quart à -5 . (Q1 : 21-16) pour la chorale. Le début du second quart sera identique : bonne entame pour passer un 10-2 (31-18) puis un gros passage à vide (de nouveau plus de défense-grande maladresse) et Prissé revient à -8 (34-26) ; c'est la dernière alerte ; en 3 minutes les garçons accélèrent et asphyxient l'adversaire pour placer un 17-4 ; on atteint ainsi la mi-temps sur le score de 51-30. (Q2 : 30-14).
Les deux quarts suivants seront remportés facilement : Q3 : 27-12 et Q4 : 33-7. Les garçons vont "dérouler" sans pour autant tomber dans la facilité ; les dix joueurs vont alimenter de façon équilibrée la feuille de match (6 joueurs marquant plus de dix points).
Nous avons été très bien reçus par le club de Prissé-Mâcon. Demandez à coach JMG si les huitres étaient bonnes . . .
Comme prévu, tout va se jouer dimanche prochain ; il faut absolument battre Loire-Sud pour se qualifier pour le groupe A ; alors dimanche 12 décembre, à 13h15, tous au gymnase Carnot pour encourager les minimes France ; ils peuvent le faire, ils vont le FAIRE.

12 décembre CHORALE 84 / LOIRE SUD 83

Les minimes France devaient impérativement gagner contre Loire-Sud pour se qualifier dans le groupe A ; Ils l'ont FAIT ! Minuscule victoire d'un point : 84-83 ; un tout petit point qui fait le grand bonheur de nos garçons ; nous avons assisté à un match de très bon niveau avec beaucoup d'intensité physique et technique, de suspens et d'adresse (surtout coté stéphanois). Pour faire du bon basket, il faut être deux ; reconnaissons que Loire-Sud pratique un très BEAU et BON basket à tous les niveaux : BRAVO. Les garçons ont dû sortir un grand match pour s'imposer .
A l'issue des matchs allers (2 victoires et 3 défaites), peu de gens pensaient que l'équipe pouvait redresser la situation et se qualifier ; l'objectif semblait bien inaccessible : remporter cinq matchs sur cinq ; et ils l'ont fait. Rendons hommage aux 10 joueurs bien-sûr mais aussi aux 2 coachs Jean-Yves Buchet et Jean-Michel Giroudon qui les entraînent depuis 3 ans et demi. C'est un groupe de garçons discrets, gentils pas exubérants, qui travaillent sérieusement et progressent ; il y a deux ans ils devenaient vice-champions du Lyonnais benjamins sans faire de bruit et aujourd'hui le groupe a encore beaucoup progressé surtout collectivement : c'est vraiment une EQUIPE qui s'est arrachée pour se qualifier. La deuxième phase sera dure et ils le savent, car ils vont rencontrer de grosses "écuries" ; mais comptons sur eux pour faire le maximum et "mouiller le maillot" .
 
Q1 : 25-23 / Q2 : 15-19 / Q3 : 24-16 / Q4 : 20-25. Mi-temps : 40-42
Minimes a VACHERESSE 1.JPG

Après le lever de rideau du match d'Eurocup,
 
les Minimes de LA CHORALE de ROANNE
 
avec Jean-Denis CHOULET, Emmanuel BROCHOT,
 
Gérard BONNABAUD et Greg BRUNNER (Pivot du BENETTON TREVISE)

9 janvier CHORALE 68 - MULHOUSE 60

Ce dimanche les minimes France commençaient la deuxième phase du championnat de France groupe A.
Pour cette première rencontre, l'équipe est complète comme à la fin des matchs de la première phase ; les garçons affrontent "un gros morceau" l'équipe du FC Mulhouse qui présentait un bilan impressionnant dans la première phase ; les roanais ont réussi un grand match et s'imposent 68-60 après un match de très bon niveau assorti d'une excellente défense.
Il fallait être dans un grand jour pour gagner ; en effet Mulhouse a vite confirmé son niveau dès le début du match par un 2-11 en moins de 3 minutes ; on craignait le pire… puis 6-15 au bout de 5 minutes ; à ce rythme, on allait en prendre 30 … Heureusement les garçons resserrent la défense, retrouvent leurs jambes et infligent à leur tour un 12 -1 pour finir le premier quart sur le score de 18-16 ; ouf ça va mieux.
Le second quart débute sur un mano à mano jusqu'à 26 partout ; l'intensité défensive et l'énergie déployée permettent de faire un premier break significatif avec un sévère 13-4 pour remporter ce deuxième quart 21-14 : les joueurs regagnent le vestiaire sur le score de 39-30 . Ces neuf points d'avance seront les bienvenus pour garder les alsaciens à distance.
Le troisième quart sera encore positif ; toujours une grosse défense pour faire déjouer l'adversaire, beaucoup d'énergie sur tous les ballons permet d'accentuer l'avance à plus 14 : 57-43 (Q3 : 18-13) .
Le début du quatrième quart sera très difficile ; on prend un 0-8 (62-56) qui fait douter les garçons et donner confiance à l'adversaire ; mais coachs JMG et JYB remotivent l'équipe, ce qui redonne confiance aux joueurs ; ils fléchissent, mais ne craquent pas ; ils finissent le match usés par l'intensité (physique et psychologique) des débats mais ne cèdent pas et remportent une première victoire précieuse et plutôt inattendue ; on s'attend bien sûr à un match retour très difficile où le FC Mulhouse voudra prendre sa revanche. (Q4 : 11-17) .
Comme pour les matchs précédents, on retiendra une énorme défense, une grosse solidarité sur et en dehors du terrain ; chaque joueur a joué juste et bien dans son registre et apporté ce qu'il sait faire : défense-rebond-passe décisive etc. Une mention particulière en attaque pour Simon Besson et ses 26 points.
Restons modestes et lucides ; d'autres matchs ne seront sans doute pas aussi aboutis et peuvent se finir par une défaite ; aujourd'hui c'est une victoire ; alors savourons. Dimanche prochain l'équipe se déplace à Dijon.
 

Q1 : 18-16 / Q2 : 21-14 / Q3 : 18-13 / Q4 : 11-17. Mi-temps : 39-30. score final : 68-60.
 

16 janvier DIJON 74 - CHORALE 71

Les minimes France se sont inclinés ce week-end à Dijon sur le score très serré de 74 à 71. Même si les garçons ont fait un match moyen, ils ne méritaient pas de perdre . . . A quoi tient la défaite d'un tel match pourtant largement à leur portée ? pas grand chose . . . Ils ont affronté un adversaire dans un grand jour qui réussit tout en attaque (deux et trois points en position difficile), un adversaire qui défend très dur sur les meneurs sans être pénalisé alors que nous sommes lourdement sanctionnés en défense (28 fautes contre 21), un dernier quart qui bascule sur quelques "détails" dont on se serait bien passé. Le match fut serré de la première à la dernière minute (voir les chiffres des quarts temps) ; aucune équipe n'a réalisé de breaks significatifs (maximum 5 points d'écart) ; pourtant nos garçons avaient les cartes en main pour le faire ; qu'a-t-il manqué ? Ils n'ont pas réussi à imposer leur jeu, ont éprouvé un manque d'audace, un manque de confiance dans leur basket, un manque d'initiatives en attaque, beaucoup de crispation, un manque de lucidité dans la gestion des 24 secondes (affichées et donc non annoncées par les arbitres).
Le début du match est laborieux ; ils sont en retard en défense et ratent quelques paniers faciles ; ils atteignent le premier quart sur le petit score de 16 partout. Le second quart sera un peu plus offensif ; ils débutent encore mal (-5 29-24) puis reviennent juste avant la mi-temps à 35-36 ; il reste 14 secondes à jouer ; Dijon gère très bien ces quelques secondes et marque à trois points au buzzer : 38-36 à la mi-temps (Q2 : 22-20). Le troisième quart sera encore très crispant ; avec pour nos joueurs un manque de détermination d'initiatives et de confiance ; Dijon entreprend et réussit ; malgré cela ils restent dans le coup : 61-58 (Q3 : 23-22).
Le dernier quart sera ultra-défensif : on ne passe pas ! ; on enregistre une nouvelle égalité à 4' 40 du terme : 65-65 ; puis Dijon passe devant ; le match se joue sur rien : un rebond mal assuré, une perte de balle stupide, un panier facile raté, un panier refusé pour un marché imaginaire, les garçons ne reviendront pas ; comme l'a bien résumé un parent d'un joueur adverse : "on a assisté à un match très serré et vous n'avez pas été aidé par l'arbitrage . . ."
 
Score final : 74-71 pour Dijon.
 
Q1 : 16-16 / Q2 : 22-20 / Q3 : 23-22 / Q4 : 13-13. Mi-temps : 38-36
 
IMG_2415.JPG

Nadine récompensée par la FFBB
 
pour tout son investissement
 
dans le basket du Roannais.
 
Félicitations !

23 janvier CHORALE 72 - CHARENTON 68

Les minimes France rencontraient ce dimanche "l'ogre" parisien St Charles Charenton St Maurice qui venait d'aligner 12 victoires consécutives pour zéro défaite ; autant vous dire que le match s'annonçait très très compliqué . . . Et pourtant, ils ont gagné ! ! ! : 72-68. Emmenée par un Baptiste Veluire intenable (26 pts) et un Simon Besson toujours très précieux (19pts) l'équipe a su montrer une volonté et une solidarité exemplaire (notamment en imposant une défense très agressive) pour l'emporter ; une fois de plus chacun a joué très juste sa partition en faisant très bien ce qu'il sait faire ; un vrai travail d'équipe. Et pourtant, l'adversaire était de taille au sens propre comme figuré : quel gabarit impressionnant ! Mais nos garçons ont certes beaucoup plié (ils sont souples !) sans rompre.
Le match débutait avec 30 minutes de retard (long trajet pour nos adversaires) ; on assistait à un excellent début de rencontre de part et d'autre avec beaucoup d'engagement et d'intensité déployés par nos garçons, indispensables pour lutter et contrer le physique impressionnant des parisiens. On assistait à un duel très serré jusqu'à 17 partout ; puis les choraliens réalisaient un break à cheval sur la fin du premier quart et le début du second grâce à une très belle adresse à trois points (26-17). Mais les joueurs de Charenton se ressaisissaient très vite pour recoller à la pause en imposant leur physique sous les panneaux et leur vivacité et technicité en contre-attaque ; mi-temps : 38-36.
Le début du troisième quart sera très productif : en 10 seconde on aligne 5pts (un 3 points+une interception suivi d'un panier) ce qui redonne une avance de +7 : 43-36 ; c'est à cet instant que Charenton accélère très fort pour passer un 19-5 en 4 minutes ; ça fait mal . . . on est au bord de l'asphyxie et on est mené de 7 pts : 48-55 ; l'équipe plie, mais ne rompt pas. Il faudra aux garçons beaucoup de ressources mentales et physiques pour ne pas céder sous la pression, s'accrocher et passer un 6-0 et revenir à égalité à 62 partout, puis 64-64 et 66-66. La fin sera très tendue et nos garçons vont contrôler le match durant le money-time en ne lâchant rien. C'est une très belle victoire récompensant un groupe exemplaire dans la solidarité affichée notamment en défense. Félicitons nos adversaires du jour pour la qualité (à tous les niveaux) du groupe et leur sportivité. Pour faire un bon match, il faut être deux.
 

Score final : 72-68 pour la Chorale.
 
Q1 : 21-17 / Q2 : 17-19 / Q3 : 12-19 / Q4 : 22-13. Mi-temps : 38-36
photo2301 7.jpg
photo2301 6.jpg

Les deux formations pour la photo d'avant-match

Les Choraliens avant la performance du jour
photo2301 2.jpg

Les pères pouvaient arroser la victoire
 
(avec modération... à la Saint Vincent des vignerons)
photo2301 1.jpg

Les mamans avaient suivi...
 
toutes aussi fières de leur "petits"
photo2301 3.jpg
photo2301 5.jpg

Bref après le sport ..., le réconfort... avec un bon moment dans les caves de Saint André d'Apchon...

30 janvier JURA CENTRE 74 - CHORALE 82

L'équipe minimes France se déplaçait ce dimanche 30 janvier à Lons le Saunier pour rencontrer l'équipe de l'Union Jura Centre. C'est encore une véritable performance qu'ont réalisée les jeunes choraliens face à une équipe regroupant tous les meilleurs joueurs du Jura avec une très belle victoire sur le score de 82 à 74 .
Dominés une nouvelle fois physiquement ils ont cependant su s'adapter à ce contexte difficile en imprimant un jeu rapide, une défense très hermétique et une adresse diabolique dès le début du match, notamment à trois points : on a donc assisté à un début de match à sens unique avec un pressing très efficace avec de nombreuses balles gagnées et un surprenant 9 paniers à 3 pts sur 10 ce qui permettait aux garçons de finir cette première mi-temps sur le score de 48 à 30 (+ 18 à la mi temps, ça fait du bien au compteur et pour le moral . . . )
Bien sûr les Francomtois se sont réveillés pour revenir à huit points ; les sorties de Simon Besson et Baptiste Veluire pour 5 fautes (47 points à eux deux ! ! ! ) pouvaient déstabiliser le groupe ; mais avec un Jordan Buchet remarquable de sang froid à la baguette, les roannais n'ont pas cédé, gérant bien la fin de la rencontre, et ne lâchant rien ; On retiendra encore la grosse défense de Timothée Marquis et Florian Chapuy et la présence de Jean-Mael Daresse et Tristan Damon dans la raquette. Pierre-Antoine Della-Savia a retrouvé sa "gnac" pour mordre dans la balle aussi bien en défense qu'en attaque, Lucas Charvolin étant malade et fiévreux il apporta ce qu'il put.
Une fois de plus la base de cette victoire s'est construite sur une solide défense ce qui permit à de nombreuses reprises de lancer la cavalerie légère ou encore des missiles à trois points. FELICITATIONS à tous les joueurs et bien sûr aux deux coachs Jean-Yves Buchet et Jean-Michel Giroudon. Merci aux parents qui accompagnent et encouragent leurs enfants et aux conducteurs des véhicules ; ils contribuent à leur façon à la victoire et réconfortent l'équipe quand il y a défaite.
Nous avons été très bien reçu par Jura-Centre et notamment le "repas" d'après match fut excellent et copieux (ah ! ! ! les bonnes galettes et les bonnes crêpes ! ! ! ) .
Dimanche prochain nous recevons à Carnot un adversaire redoutable : le Stade Clermontois. Venez nombreux encourager les garçons.

QUARTS TEMPS :
Q1 : 9 / 23 Q2 : 21 / 25 Mi-temps : 30 / 48
Q3 : 26 / 21 Q4 : 18 / 13 SCORE FINAL : 74 / 82
IMG_2596.JPG
IMG_2597.JPG

6 février CHORALE 98 - STADE CLERMONTOIS 89

L'équipe minime France recevait ce dimanche 6-02-2011 le Stade Clermontois ; on connaissait cette équipe pour l'avoir déjà rencontrée en première phase ; on avait perdu à Clermont (-21) et gagné à Carnot au retour (+17) ; on savait parfaitement à quoi s'attendre avec deux joueurs très forts (Robin et Delarboulas) et la rencontre s'annonçait très difficile ; ils venaient de perdre d'un petit point chez "l'ogre" Parisien Charenton et venaient de "passer" 50 points à Dijon ; on assista à un match de très bon niveau où les Choraliens l'emportent finalement : 98-89 , mais que ce fut difficile. Le match fut très long (2 heures pile !) avec un arbitrage très strict qui ne laissait rien passer (31 fautes sifflées à Clermont et 38 fautes sifflées à la Chorale, 3 joueurs sortis pour 5 fautes de chaque coté et plusieurs à 4 fautes). La différence se fit sans doute grâce au banc choralien plus performant ce jour là.
Le premier quart débute sur "les chapeaux de roues" . Clermont plus incisif prend un léger avantage (0-4 puis 7-10) ; les joueurs Auvergnats marquent des paniers faciles et sont très adroits aux lancers francs ; mais la chorale ne se laisse pas distancer, revient progressivement, et se détache même à la fin de ce temps de jeu sur un magnfique 3 points au buzzer (Q1 : 31-22) .
Au début du second quart, les choraliens sont euphoriques et passent un 11-0 pour prendre 20 points d'avance (42-22) . Mais le stade réagit alors avec beaucoup d'efficacité : 2 trois points suivis de 2 « and one » pour provoquer à leur tour un 12-0 dévastateur en moins de deux minutes. Tous les contacts sont sifflés et à ce jeu, les Auvergnats sont beaucoup plus performants que les Roannais : ils recollent au score (50-49) puis 56-51 avant la mi-temps (déjà 21 fautes de chaque coté). A ce rythme qui va résister le plus longtemps ? (Q2 : 25-29).
Le troisième quart débute avec la même intensité et les sanctions tombent toujours autant de part et d'autre. Clermont passe alors en zone ce qui ne contrarie par les garçons ; ils s'adaptent et les artificiers en chef Besson et Veluire "plantent" 4 paniers à trois points pour arriver à la fin de ce quart sur un score déja très conséquent : 80-71 (Q3 : 24-20). Les choraliens auraient pu faire un second break plus net s'ils n'avaient pas raté 5 paniers faciles consécutivement.
Le quatrième quart verra sortir 6 joueurs pour 5 fautes (3 et 3) avec une avalanche de lancers pas toujours convertis à cause de la fatigue. La tension est très forte et provoque des maladresses bien compréhensibles après deux heures de match. Le money-time est contrôlé calmement par les choraliens qui concluent par une magifique victoire face à un adversaire redoutable : 98-89.
On retiendra un match vraiment d'excellent niveau (technique, intensité physique, adresse, sens tactique etc.) . Une fois de plus la solidité du collectif aura permis cette victoire, chacun faisant très bien ce qu'il sait faire : les artilleurs, les défenseurs, les big men dans la raquette ; notons que les dix joueurs ont marqué, avec une mention particulière à "zébulon" Baptiste et ses 33 points.
Pour fêter cette première phase (4 victoires et 1 défaite), les parents (et joueurs) se sont retrouvés au local des anciens de la Chorale (champions de France en 1959) pour faire un bon "casse-croute" et passer un très bon moment. Mention spéciale aux pizzas de Jean-Pierre Baldi et aux andouillettes cuisinées par le "chef" Sébastien Damon.
Même si le championnat coupe pendant quatre semaines, les entraînements continuent bien-sûr pour encore progresser et se préparer pour les 5 matchs retours.
Encore merci aux coachs Jean-Yves Buchet et Jean-Michel Giroudon.

IMG_2598.JPG
IMG_2623.JPG
IMG_2621.JPG

Debout de gauche à droite : J.Yves BUCHET, 5 Josselin POMMAT 11 Pierre-Antoine DELLA-SAVIA,
4 Lucas CHARVOLIN, 9 Jean-Maël DARESSE 13 Tristan DAMON
Premier rang de gauche à droite : Jean-Michel GIROUDON, 7 Simon BESSON, 10 Thimothée MARQUIS-DELORME,
12 Jordan BUCHET, 15 Florian CHAPUY. 8 Baptiste VELUIRE,
IMG_2612.JPG
photo JLV.jpg
Nouvelle image71.JPG

L'après-match au "Clos des Anciens"

Jean-Louis, beaucoup plus détendu ...

... que pendant la rencontre ...
Nouvelle image11.JPG
Nouvelle image17.JPG

... Les parents refaisaient le match ... ... pendant que les enfants le regardaient en vidéo ...
Nouvelle image13.JPG
Nouvelle image15.JPG

... Les choses "sérieuses" pouvaient alors commencer ...
Nouvelle image24.JPG
Nouvelle image23.JPG

... Une bien belle tablée... ... Avec les Mamans, toujours là ...
Nouvelle image25.JPG

Autour de Jean-Michel, de son responsable d'équipe Jean-François, de son assistant Jean-Yves
Nouvelle image16.JPG
Nouvelle image31.JPG

Tous ensemble derrière cette bande de copains... qui posent devant les photographies de ceux qui ont fait l'Histoire de LA CHORALE DE ROANNE, si chère aux Anciens qui ont si gentiment mis leurs locaux à notre disposition. Un grand merci à tous pour ce bon dimanche avec une pensée pour Simon, reparti à Lyon, Josselin, Florian et Guillaume, absents.

20 février CHORALE 67- ASVEL 79 (amical)

Les minimes France ont rencontré, en match amical à Carnot, leur homologue de l'ASVEL ; ils se sont inclinés de 12 points : 79-67. Les Lyonnais jouaient sans une de leurs pièces maîtresses : Erwan Ruiz. Ce fut l'occasion pour les coachs de garder le contact avec la compétition et de faire des "essais". L'équipe de Villeurbanne est leader de sa poule et compte bien jouer les premiers rôles en finale du championnat de France. Ellle présente un effectif impressionnant et joue très bien au basket. L'équipe Choralienne a fait un match quelconque loin de ses dernières prestations en championnat : manque de rythme - défense parfois laxiste - et surtout grande maladresse à tous les niveaux : 2 points, 3 points et même lancers-francs. Nous gardons confiance en eux et sommes sûr qu'ils ont gardé leurs munitions pour les prochaines échéances officielles ! ! !
 

Interview de Gérard BONNABAUD, Président de l'Association "CHORALE DE ROANNE"

Président, Bonjour, et merci de nous accorder un peu de votre temps...

A la veille de la reprise des matchs "Retour" du Championnat de FRANCE Minimes, nous souhaitions revenir
avec vous, sur le beau parcours de vos Minimes France,  même s'il reste encore cinq rencontres...

Après la belle victoire contre le STADE CLERMONTOIS (98-89) pour le dernier match "Aller", le 06 Février, la
Chorale s'accroche à sa première place en compagnie d'une grosse cylindrée SAINT CHARLES CHARENTON SAINT MAURICE, tout d'abord, qu'avez-vous pensé de ce match auquel vous aviez assisté ce jour-là ?

G.B. : J'ai assisté, ce jour-là, à un match d'une grande intensité où nos joueurs avaient une grande faim de victoire mais aussi avec un coaching remarquable.

Après la qualification pour le Groupe A, obtenue in extremis en Décembre, avec une victoire d'un point dans le dernier match de la phase 1, cette équipe prouve, au fil des matchs qu'elle méritait bien sa place dans l'élite de sa catégorie, aviez-vous fixé des objectifs pour ces jeunes ?


G.B.
:
L'objectif numéro 1 était la qualification en groupe A. Maintenant tout ce qui vient est du bonus mais pourquoi ne pas aller jusqu'au bout...

Pouvez-vous nous donner votre sentiment sur le beau parcours de cette équipe Minimes à la fin des matchs "Aller" ?


G.B.
:
C'est une équipe battante assez homogène, qui n'a jamais rien laché, et je voudrais souligner le travail important fait par Jean Michel GIROUDON, l'entraîneur et coach de ces jeunes joueurs.

Sans faire de pronostics hasardeux, quels seraient vos souhaits pour vos Minimes France pour les matchs retour ?


G.B.
:
Aller au bout avec une qualification pour les phases finales et pourquoi pas un titre de Champion de France...

Souhaitez-vous nous dire un petit mot sur la politique générale de formation de la Chorale de ROANNE ?


G.B.
:
En plein accord avec Emmanuel BROCHOT, je souhaite développer le Centre de Formation afin de l'amener à un niveau digne de notre place au sein de l'élite du Basket Français. Avec Jean Michel BUCHET, nous travaillons actuellement sur l'amélioration et la mise en place d'une structure d'accueil, en relation avec Alain GUILLEMANT (chargé du sport de haut niveau au GRAND' ROANNE) et avec la Mairie de ROANNE. Nous espérons proposer quelque chose dès la saison à venir...
Je souhaite que l'on continue à privilégier le recrutement local (étendu au Département) mais il est évident qu'il faut aussi chercher et trouver des joueurs à fort potentiel pour compléter cette manne locale.

Merci, Président

et bon vent aux Minimes France et à toutes les équipes de la CHORALE DE ROANNE...
Les Minimes France se déplacent à MULHOUSE, le 13/03/2011 avant de recevoir DIJON, le 20/03/2011, puis ils se déplaceront à CHARENTON LE PONT, le 27/03/2011, recevront JURA CENTRE, le 03/04/2011 et iront à CLERMONT-FERRAND, le 10/04/2011...
Pour les matchs à domicile, rendez-vous à la Salle Carnot à 13H15...

13 Mars 2011 MULHOUSE 60 - CHORALE 71

Après 15 jours de vacances plus ou moins studieuses (sélection région pour les uns, ski pour les autres ou les deux ! ! ! Chuuuut . . . ne le dites surtout pas aux coachs JMG et JYB ! ! ! ) les Minimes France ont repris le chemin du championnat avec un déplacement périlleux à Mulhouse.
Ce week-end s'est soldé par trois grosses satisfactions :
un samedi touristique pour visiter la très belle ville de Colmar, un samedi gastronomique ponctué d'une excellente choucroute et de bonnes bières (pour les parents ! ) et enfin un dimanche sportif avec à la clé une remarquable victoire (71-60) de nos "p'tits ados" sur un adversaire coriace qui nous avait déjà posé beaucoup de problèmes au match aller (+ 8 pts).
Tout le monde aura particulièrement apprécié ce séjour Alsacien fort réussi et remarquablement organisé par Maître Jean-Louis avec la participation efficace et très pro de nos deux chauffeurs José et Jean-Louis (encore lui !) et la quasi totalité des parents presque tous disponibles sur ce week-end. Quand on gagne, les 5 heures de voyage du retour passent beaucoup mieux et la victoire permet d'attaquer la semaine de meilleure humeur.
Ayant voyagé samedi, les garçons ont pu se réveiller l'esprit tranquille le dimanche matin sans avoir à supporter les heures de mini-bus. Cependant, le début du premier quart-temps est assez laborieux : 2 balles perdues + 2 marchers d'entrée, manque de solidarité en défense et Mulhouse prend rapidement les devants pour mener 6-2 puis 12-6. De plus nos adversaires sont terriblement efficaces aux lancers (18/24), alors que notre pourcentage est faible (10/25) . Mais les choraliens ne s'affolent pas, se recentrent sur leur basket et limitent l'écart à -5 pts (Q1 : 14-19) à la fin de ce temps de jeu.
Le second quart sera excellent à tous les niveaux. En moins de quatre minutes, les artilleurs de service règlent la hausse et "enfilent" 4 paniers à trois points consécutifs. L'équipe "passe" alors un redoutable 20 à 4 à son adversaire. Elle est efficace aussi bien en défense qu'en attaque. Mulhouse est beaucoup moins performant et nos joueurs regagnent les vestiaires avec 12 points d'avance grâce à ce second quart très fructueux : 40-28 (Q2 : 26-9)
La seconde mi-temps sera très équilibrée (32-31). Le troisième quart est logiquement remporté par Mulhouse (Q3 : 18-23). Les Choraliens ratent encore beaucoup de lancers, perdent des balles et assurent mal certains rebonds importants. Les Alsaciens reviennent ainsi à -7 pts (58-51).
Le quatrième quart restera tendu et ultra défensif (Q4 : 13-9). Mais les garçons contrôlent la situation, ne s'affolent pas, font les bons choix en attaque en temporisant et restent très vigilants en défense pour finir par cette très belle victoire.
On retiendra également l'intelligence dans la gestion du jeu en utilisant bien nos forces et en exploitant au mieux les quelques "faiblesses" du jour de l'adversaire.
Les coachs Jean-Michel Giroudon et Jean-Yves Buchet sont très contents de leur "p'tits" 96 qui continuent discrètement à emmaganiser de très bons résultats.
Dimanche 20 mars, réception de Dijon qui nous avait battus à l'aller de 3 points. Les garçons auront à coeur de prendre leur revanche avant d'affronter l'ogre parisien Charenton le 27 mars; mais çà, c'est une autre histoire . . .
Savourons l'instant présent et notre première place.

20 Mars 2011 CHORALE : 90 - DIJON : 70

Les minimes France recevaient ce week-end la JDA Dijon ; le match aller s'était soldé par une défaite au goût amer de trois petits points ; il fallait absolument gagner et si possible avec la manière ; ils ont gagné largement (90-70) sans vraiment mettre la manière ; mettre 90 points avec beaucoup de déchets en attaque c'est finalement positif ! ! ! Mais que de paniers faciles ratés ...
La défense fut très aléatoire avec du bon et des passages très approximatifs (31 fautes)...
Retenons la victoire, c'est une bonne chose de faite.
On peut aussi se satisfaire de l'équilibre dans la répartition des points ; les dix joueurs ont marqué et six d'entre-eux ont inscrit 10 points ou plus. Le danger venait de partout et Dijon n'a pas pu colmater toutes les brèches.
Le premier quart démarre fort par un 10-0 ; puis les garçons sont moins concentrés en défense sans conséquence notable ; ce temps de jeu est atteint sur le score de 21-11.
Le début du second quart est catastrophique : on rate tout (même les paniers immanquables . . .), on perd des balles faciles, on ne défend plus, on laisse les rebonds, et on commet beaucoup de fautes inutiles ; Dijon passe un 10-0 pour recoller à 21 partout en 2 minutes ; un temps-mort de coach JMG permet de recadrer l'équipe et les Choraliens enchaînent à leur tour un 12-2 (33-23) à la cinquième minute. La fin de cette période est assez confuse avec encore beaucoup de déchets en attaque et une défense très perméable. (Q2 : 23-21) ; on atteint la mi-temps sur le score de 44 à 32.
Coach JMG n'est pas content et "ça chauffe dans les vestiaires".
Le troisième quart débute avec toujours beaucoup de fébrilité et l'équipe n'arrive pas à imposer son jeu et Dijon revient à -7 pts (51-44). Nouveau temps-mort pour redonner les consignes aussi bien en défense qu'en attaque ce qui permet de faire un léger break à la fin de ce quart
(Q3 : 23-21) et de mener 67-53 mais sans vraiment convaincre. Le début du quatrième quart sera enfin productif et permettra de mener rapidement de 20 pts au bout de 2 minutes : 75-55. La fin de la rencontre sera équilibrée, l'écart étant enfin assez consistant ; les joueurs assurent le minimum, sans plus, en étant encore trop laxistes en défense et très approximatifs en attaque.
Dimanche les Choraliens vont à Paris rencontrer le co-leader Charenton ; c'est bien sûr un tout autre adversaire qui les attend, un des grands favoris pour le titre de champion de France ; préparons ce match du mieux possible et jouons libérés sans complexe ; tout ce qui arrive n'est que du bonus ; allez les "p'tits loups" encore un effort ! ! !
IMG_2990.JPG

Départ en nombre pour Paris, avec la ferme ambition de rester seul leader en s'imposant face à Charenton !

27 mars 2011 CHARENTON 80 - CHORALE 64

Dimanche 27 mars les minimes France ont rencontré dans la région parisienne le leader de la poule F : Charenton ; ils ont perdu logiquement contre une équipe plus forte : 80-64. Au match aller les choraliens l'avaient emporté de 4 points : 72-68 après avoir réalisé un très gros match (seule défaite de Charenton depuis le début de la saison !). Malheureusement ils n'ont pas pu réaliser ce week-end la même performance face à un adversaire qui les a dominés physiquement (ça fait rêver d'avoir un tel vivier de joueurs en région parisienne ! Roanne petite ville de province ne le possède pas . . .) De plus les garçons ont aussi lâché un peu mentalement en début de seconde mi-temps ; enfin l'adresse moyenne aux lancers-francs (13/26) et beaucoup de balles perdues (17) n'ont pas permis de combler ces différences. Reconnaissons très sportivement la supériorité (surtout physique) de Charenton. On leur souhaite très bonne chance pour les quarts de finale du championnat de France et nous les remercions pour la qualité de leur accueil ; c'est ça aussi le sport même à un bon niveau de compétition.
Après un début très timide (0-4 / 4-8 / 6-10) les choraliens rentrent vraiment dans le match pour revenir à 11-12 à la sixième minute et passer devant aussitôt avec de beaux enchaînements et une défense tout terrain efficace : 19-13. Ils continuent par un 3 points et un "and one" pour finir ce premier quart très fort : Q1 : 25-17.
Le début du second quart démarre très fort par un 3 points de part et d'autre. Puis progressivement Charenton impose son physique pour revenir à 34 partout à la quinzième minute ; chaque équipe se rend panier pour panier jusqu'à 39 partout. On rate deux lancers cruciaux et Charenton en profite pour marquer un dernier panier à 2 secondes de la mi-temps (Q2 : 14-24). Les parisiens ont bien inversé la tendance et mènent à la pause : 41-39.
Le match bascule au retour des vestiaires et on ne reviendra pas. On perd cinq ballons consécutifs en 2 minutes (le stress, la pression et l'enjeu ? ) ; on subit l'intensité adverse et Charenton fait un premier break : 49-41 puis accélère encore pour passer un 14-4 en 6 minutes (55-43) et enfin (60-45). La fin de ce troisième quart est mieux gérée et l'équipe limite l'écart à 10 points (63-53) (Q3 : 14-21). Le quatrième quart confirme le précédent ; on ne peut pas rivaliser face à l'impact physique des parisiens ; les garçons ont le grand mérite de ne pas lâcher le match et terminent au courage avec beaucoup de dignité ; les deux équipes sont chaleureusement applaudies à la fin du match ; elles le méritent vraiment le vainqueur comme le vaincu.
Le retour en mini-bus se fait sans encombre, les joueurs retrouvant très vite le sourire et l'envie de rigoler ! Ils vont préparer sérieusement les deux derniers matchs officiels et finir la saison sans pression en se faisant encore beaucoup plaisir. Dimanche 3 avril à 13h15 à Carnot, ils reçoivent Jura-Centre-Basket un adversaire difficile mais à leur portée (victoire aller à Lons le Saunier : 82-74). Venez les encourager, nos "p'tits 96" le méritent vraiment.
En marge du match, l'équipe en a profité pour faire du tourisme le samedi dans la Capitale : les Champs-Elysées, le Trocadéro, la Tour Eiffel , le Faubourg St-Honoré, etc. . . . du grand classique mais très sympa malgré la pluie.
Remercions une nouvelle fois les parents très présents (20 adultes), le "Gentil Organisateur" Christian Chapuy, et les chauffeurs (José - Thierry - Daniel - Jean-François - et encore Christian). Encore un très bon week-end malgré la défaite.

3 avril 2011 CHORALE 74 - JURA CENTRE 48

Les minimes France recevaient ce week-end le club de Jura Centre Basket. A l'aller après un match sérieux, ils l'avaient emporté 82-74 ; ils ont de nouveau fait un match très sérieux et ont très largement dominé les Jurassiens dans tous les compartiments du jeu : intensité physique, adresse, défense, mental, un contre un ou organisation collective ; les neuf joueurs ont marqué (absence de PA Della-Savia pour échange scolaire linguistique). Ils ont parfaitement digéré la défaite parisienne du W-E dernier et se sont très bien concentrés sur l'objectif final : gagner les deux derniers matchs pour rester un solide et incontesté second.
Le premier quart fut poussif ; l'équipe est fébrile en attaque rate beaucoup de paniers même les plus faciles ; la défense reste sérieuse et ne laisse pas son adversaire prendre le large. (Q1 : 14-14).
Le second quart est de bonne qualité ; les garçons défendent très fort, verrouillent l'accès au panier, imposent une défense tout terrain très efficace ; Jura Centre ne marque que huit points sur ce temps de jeu. De plus les artilleurs de service commencent à dégainer à trois points . . . mais ce n'est que le début ! (Q2 : 20-8).
Le troisième quart sera un festival à trois points (7 consécutifs à cheval sur la fin du second et le début du troisième ! ! !) ; à cet instant du match, le coach jurassien a mis son équipe en zone et son équipe est restée en zone ! ! ! Il faut qu'on nous explique la tactique à ce niveau en championnat de France. On est moins performant en défense (beaucoup de fautes) et notre adversaire marque sur lancer (Q3 : 19-18).
Le quatrième quart est aussi prolifique en attaque et la défense très hermétique (super condition physique des joueurs qui courent aux quatre coins du terrain sans baisser de régime) ne laisse que peu de possibilités à notre adversaire. (Q4 : 21-8).
Nous avons assisté à une très belle victoire à l'image de cette saison riche en intensité physique (en défense comme en attaque), technique, tactique, mentale où le collectif a largement contribué aux performances des individualités (merci à eux, ils se reconnaîtront . . .). Dimanche prochain, dernier match du championnat (déjà ! On voudrait bien que l'aventure continue longtemps, longtemps, . . .) chez nos voisins du Stade Clermontois ; on s'attend à un match très difficile contre un adversaire qui a perdu deux fois d'un tout petit point contre Charenton.
 

10 avril 2011 STADE CLERMONTOIS 59 - CHORALE 84 ... et BILAN D'UNE MAGNIFIQUE SAISON

Les minimes France ont joué à Clermont leur dernier match de championnat groupe A et ont battu le Stade Clermontois (incomplet) facilement : 84-59. A l'image de la saison, ils ont fait un match sérieux pour confirmer leur statut de dauphin de Charenton dans une poule F très homogène ; ils enregistrent 8 victoires et seulement 2 défaites sur cette seconde phase et sur l'ensemble de la saison, 15 victoires et 5 défaites. Pas mal pour une "petite" équipe que certains ne voyaient même pas dans le groupe A . . . On peut juste regretter que ces excellents résultats ne leur ouvrent pas la porte des quarts de finale du championnat de France à cause d'un règlement assez contestable privilégiant le point-average global par rapport au nombre de victoires (pour qualifier les "meilleurs seconds") ; certaines équipes vont faire les poules finales avec 3 défaites en deuxième phase . . . Cherchez l'erreur ! Une chose est sûre : cette succession d'excellents résultats n'est pas le fruit du hasard ou de circonstances "avantageuses" ; mais c'est bien la conséquence d'un travail TRES SERIEUX pendant quatre ans d'une bande de copains roannais qui ne se prennent pas au sérieux, mais qui s'entraînent et jouent très sérieusement. Ils ont déjà été vice-champions du Lyonnais benjamin il y a deux ans (devant l'ASVEL, mais derrière Meyzieux le club formateur d'Erwan Ruiz) et ont encore beaucoup progressé depuis deux ans aussi bien individuellement que COLLECTIVEMENT, et c'est sûrement là que réside leur force ; pour faire une bonne équipe, il faut bien sûr de très bonnes individualités (elle n'en manque pas !) mais aussi des joueurs complémentaires qui se "sacrifient" dans des rôles ingrats (défense-rebonds-passeur) pour le bien du collectif. Apprécions à sa juste valeur le remarquable travail des deux entraîneurs sur ces quatre ans : Jean-Michel Giroudon et Jean-Yves Buchet. Elargissons cette constatation au département de la Loire qui possède cette année (2010-2011), 3 équipes minimes masculines évoluant en championnat de France, deux en "haut" du groupe A (Chorale de Roanne et Loire-Sud) et une qualifiée pour les phases finales du groupe B (Union Pontoise Andrézieux Basket) ; pas mal pour un seul département ! Est-ce que d'autres départements présentent un tel bilan ? (Donnez-nous une réponse).
Saluons mais cette fois de façon individuelle les joueurs de cette équipe ; on ne l'a jamais fait et ils le méritent.
Simon Besson le leader indiscutable très précieux dans tous les secteurs du jeu et notamment en attaque, régulier à 20 points et plus ; il possède beaucoup d'arguments pour faire un futur très bon joueur ; le second meneur Baptiste Veluire (petit par la taille mais "grand" par son talent) a su "mettre le feu" à de nombreuses reprises (des pointes à plus 30 points ! ) Ne le laissez pas tirer à trois points, ça peut faire très mal ! Le troisième meneur, Jordan Buchet (né en 1997, donc encore minime l'an prochain, le veinard) est un "faux lent" doté d'une remarquable technique individuelle et parfait gestionnaire des temps "chauds" (quel sang-froid dans le quatrième quart du match aller à Jura-Centre ; sans lui, on perd le match !). Attardons-nous sur les deux "big men" ; Jean-Mael Daresse le grand calme toujours disponible en défense et efficace en attaque sous le cercle quand il est bien servi ; il a beaucoup joué "sans ballon" pour faire des séries de blocks en tête de raquette ; les artilleurs de service (pénétration ou trois points) peuvent lui dire un grand merci pour le nombre incalculable de portes qu'il leur a ouvertes. Tristan Damon plus tonique a vraiment fait du bon travail dans la peinture aussi bien en défense qu'en attaque ; il a même beaucoup provoqué (et réussi) de un contre un en fin de saison. Les deux numéros quatre ont plus que rempli leur mission ; le gaucher Pierre-Antoine Della-Savia a fait du travail sobre et efficace en pénétration, au rebond, en défense ; Lucas Charvolin a fait le même boulot à droite avec un shoot à quatre mètre redoutable quand la confiance est là. Deux joueurs très discrets, très complémentaires toujours disponibles pour "boucher les trous" et "faire le boulot" apportant leur quota de points. Une équipe bien construite a forcément ses "chiens de garde" pour fermer la porte aux attaquants adverses ; le premier Florian Chapuy (né en 1997 le veinard, il va faire mal l'an prochain !) a fait une excellente saison : excellent défenseur et attaquant imprévisible, très rapide en contre-attaque et perforateur avec sa main gauche ; il a régulièrement alimenté le compteur offensif de l'équipe. Le second Timothée Marquis-Delorme est le berger de la maison ; on ne rentre pas dans la bergerie pour croquer des paniers ; défenseur impitoyable il a souvent martyrisé les meneurs adverses (ou autres joueurs) ; il fut souvent "sacrifié" pour défendre (donc moins efficace en attaque) mais quelle efficacité pour faire déjouer l'adversaire ! De plus malgré sa petite taille, il utilise à merveille son jump et son sens du placement pour aller chercher des rebonds impossibles ; comme disent certains parents, il ne saute pas, il vole ! Le dernier de la bande, c'est Guillaume Royer ; travailleur acharné à l'entraînement (et en match) il a beaucoup progressé et a su utiliser son sens de la "gagne" pour bien s'intégrer dans l'équipe et apporter son savoir-faire : la défense, l'envie, et son shoot à trois points qui peut faire très mal. Associons deux joueurs "ligue" parfois utilisés en France : Florian Chapiron et Josselin Pomat.
Il faut bien sûr associer à cette équipe l'ensemble de tous les parents qui ont beaucoup suivi leurs enfants même lors de longs déplacements comme Paris ou Mulhouse ; ils sont restés discrets et cependant très présents dans les victoires comme dans les défaites apportant leur encouragement ou réconfort dans un esprit très éducatif. Un GRAND MERCI à eux.
Et l'an prochain ? En principe, tous les garçons (sauf les 1997) vont passer cadets Ligue (Lyonnais : très bon niveau) ; une année difficile de transition les attend ; ils sont sereins ; Dans deux ou trois ans, on devrait les retrouver en cadets France où de nouvelles aventures les attendent. BONNE CHANCE à TOUS et BONNE ROUTE sur et en dehors des terrains et à très bientôt pour de nos nouveaux épisodes.
Encore un ENORME MERCI à cette BANDE DE COPAINS pour la magnifique année qu'ils nous ont fait vivre.
 
jongle bleu.gif
projecteurs rampe.gif
SUPPORTERS FANION.gif
fanion.gif

 

L'EQUIPE MINIMES FRANCE : L'EVENEMENT PERMANENT !

Alors qu'en début de saison on lui prévoyait plutôt des difficultés pour se maintenir dans le groupe A du championnat de France, c'est seulement un point du réglement qui la prive d'une qualification pour les 1/4 de finale, qu'ils avaient pourtant amplement méritée sur le terrain.
 
Sur cette page, retrouvez le dynamisme et la convivialité de toute l'équipe, joueurs, dirigeants et parents, avec des moments de vie sur, et en dehors des terrains !
 
BRAVO ET MERCI ATOUS !