La Chorale Roanne Basket a eu la tristesse d’apprendre le décès d’Alain Monestier à l’âge de 72 ans des suites d’une longue maladie..

Fanfan avait été un symbole de la formation choralienne en réalisant toute sa carrière au club avant d’en devenir entraineur-joueur puis directeur sportif. Jusqu’à la fin de sa vie, il était resté un spectateur fidèle de la Halle André-Vacheresse.

Roannais pur sucre, Alain Monestier a débuté le basket sous les couleurs de l’Hôtel de Ville (ex RBCV) avant de rejoindre les rangs de la Chorale pour y parfaire sa formation dans les années 1960. Il a décroché le titre de champion de France junior en 1968, puis est rentré progressivement dans l’équipe fanion pour en devenir un maillon essentiel à la mène dans les années 1970 en Nationale 1. Yves Le Gaillard, qui a été le président d’Alain Monestier à la Chorale mais aussi son employeur durant toute sa carrière professionnelle, se souvient d’un joueur pugnace, combatif et accrocheur. Il souligne le caractère entier et le QI basket au dessus de la moyenne du sportif de haut niveau, mais aussi la compétence jamais prise à défaut du comptable.

Après la relégation de 1976, Alain Monestier devient entraineur-joueur en 1977 aux côtés d’André Vacheresse puis Jean-Paul Pupunat, avec qui il conduira la Chorale vers le titre de champion de France de Nationale 2 en 1981. Il prendra la casquette de directeur sportif en 1982, puis retrouvera le banc en 1983 en binôme avec Yvon Leca jusqu’en 1985. Son parcours l’emmènera ensuite sur le banc de la Jeanne d’Arc du Coteau puis du club de Vougy. Il luttera ensuite de longues années avec une maladie génétique qui l’obligera à vivre en fauteuil.

Les dirigeants de la Chorale Roanne Basket présentent leurs plus sincères condoléances

10/12/2020